Eulalie et les dictons météorologiques {Challenge AZ}

Lettre E

Le prénom Eulalie me permet d'évoquer les dictons agricoles liés aux fêtes des saints et saintes du jour.

Eulalie Joséphine
Archives départementales de Seine-Maritime

Eulalie Joséphine Amanda Marié est née le 9 juillet 1834 dans le village de Beaussault. Elle avait pour parents Louis François Marié, garde particulier, et Scholastique Joseph Pavillon, ménagère. Le couple eut dix enfants. Six moururent en bas âge, dont Eulalie, qui ne survécut que cinq jours.

Un dicton agricole

Ce prénom Eulalie me permet d'évoquer les dictons agricoles, qui rythment les almanachs au XIXe siècle. Associés aux saints du calendrier, ils permettent de faire des prévisions météorologiques pour l'agriculture. Celui qui est associé à Sainte-Eulalie porte sur une récolte très importante pour des Normands :
"Si le soleil rit le jour de Sainte Eulalie, il y aura pomme et cidre à folie."
Sainte Eulalie est fêtée le 12 février, ce qui est un peu tôt car la récolte des pommes peut encore être affectée par des gelées jusqu'en mai...

Pour illustrer ce dicton, voici une assiette de Creil-et-Montereau tirée de la série des douze mois. Ces faïences fabriquées dans l'Oise, au décor imprimé, étaient largement diffusée pour orner les vaisseliers dans la seconde moitié du XIXe siècle.
Sainte Eulalie Creil et Montereau
Faïence datée entre 1876 et 1884. Musée Gallé-Juillet de Creil. Un normand, sa femme et son fils en prière accompagnés par un prêtre, se réjouissent de l'apparition d'un franc soleil, signe d'une future récolte abondante. 
Musée Gallé-Juillet de Creil © Marion Kalt

Autre dicton agricole publié dans le Journal de Saint-Denis du 10 février 1898 :

Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Retronews).

Et Sainte Eulalie dans tout cela ?

Sainte Eulalie n'a pas de lien particulier avec le célèbre breuvage normand. C'est une sainte espagnole qui vécut à Barcelone et mourut en 304 à l'âge de quinze ans. Elle osa se plaindre au gouverneur Dacien des persécutions contre les chrétiens. Arrêtée, elle subit un long martyre : elle fut placée dans un tonneau rempli de bouts de verre qui fut roulé dans la rue, puis crucifiée et enfin décapitée.

Sainte Eulalie Image d'Epinal
Sainte Eulalie. Planche de sainteté imprimée à Epinal au XIXe siècle. 
Musée de l'Image d'Epinal. © H. Rouyer

A lire :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sur le pavé de l'église : histoire d'un enfant trouvé au XVIIIe siècle

Simplice Horus : un abandon à Rouen au XIXe siècle