Articles

Louis Frédéric Pelcot : un poilu mort pour la France

Image
Histoire d'un poilu normand, mort pour la France à quarante-et-un ans pendant la Première Guerre Mondiale. J'ai été très contente de trouver une mention dans le journal local sur les circonstances de sa mort.


C'est le 26 mars 1915, dans le journal local de la Vigie de Dieppe, qu'est publiée cette information, témoignage émouvant sur les derniers instants de ce soldat.

Georges Bellet : un Zouave mort à la Bataille de Verdun

Image
Histoire d'un zouave Mort pour la France lors de la Première Guerre Mondiale. Sa petite taille lui permet d'échapper dans un premier temps à la  Première Guerre Mondiale, mais, avec les premières pertes, les conditions d'exemption sont allégées. En 1915, il devient un zouave, en intégrant le 4e Régiment des Zouaves. Il meurt au combat l'année suivante sur le front meusien, deux jours avant la fin de la Bataille de Verdun.

Pierre Paul : une naissance illégitime au XVIIIe siècle

Image
En 1787, une blanchisseuse, tombée enceinte pendant son veuvage, doit se présenter au bailliage de Gaillefontaine ; son enfant ne portera jamais son nom de famille.

Il se prénommait... Stéryl : recherches sur un prénom étrange du XIXe siècle

Image
Pourquoi y a-t-il une mode de prénoms singuliers au XIXe siècle ? Parmi eux, "Stéryl" ou "Stérile" n'a aucune chance de revenir parmi les prénoms actuels. Il fut donné à un garçon né aux Grandes Ventes en 1826.

La célébration des noces d'or

Image
J'ai eu la chance de retrouver dans le journal local les photos d'un couple sur lequel je faisais des recherches, prises à l'occasion de leurs noces d'or. J'ai voulu en savoir plus sur l'origine de la tradition de célébrer les anniversaires de mariage.

La célébration des anniversaires de mariage C'est au XVIIIe siècle que semble remonter la célébration des noces d'argent (25 ans), des noces d'or (50 ans) et des noces de diamant (75 ans ou 60 ans). Elle est mentionnée dans des ouvrages traitant des protestants.


Ces fêtes se répandent au cours du XIXe siècle, d'abord au sein des familles aisées.

Sur le pavé de l'église : histoire d'un enfant trouvé au XVIIIe siècle

Image
Direction Ouville-la-Rivière, village d'environ quatre cent habitants, dans la vallée de la Saâne, à une dizaine de kilomètres de Dieppe.
1744 : Un enfant abandonné dans une église Nous sommes le 10 mai 1744, sous le règne de Louis XV.

Catherine Bouillon, veuve âgée de cinquante-sept ans, demeurant dans le village voisin de Longueil, se rend sur les hauteurs du village, jusqu'à l'église Saint-Gilles, située dans la côte Sainte-Appoline. Cet édifice en pierre tuffeuse qui domine le village remonte au XIe siècle, et a été remanié aux XVIe et XVIIIe siècles. C'est à l'intérieur qu'elle découvre avec surprise un nouveau né abandonné. Le nourrisson est âgé d'environ huit jours.


Jacques Salzet : un colporteur auvergnat en Normandie

Image
Le parcours d'un colporteur auvergnat jusqu'au Pays de Bray, au XIXe siècle.