Le prénom Scolastique {Challenge AZ}

Lettrine Q Scolastique

Suite du Challenge AZ : j'ai choisi le prénom Scolastique pour évoquer la lettre Q.

Scolastique Joseph Pavillon
Extrait de l'acte de naissance de Scolastique Joseph Pavillon le 31 décembre 1803.
Archives départementales de Seine-Maritime.

Scolastique Joseph Pavillon est née le 9 Nivôse de l'an XII à Neufchâtel-en-Bray, rue Saint-Jacques. Marchand mercier, épicier et quincailler, son père Louis Charles, surnommé Gentil, a épousé Marie Catherine Digeon quelques mois après son installation à Neufchâtel. Le couple eut quatre enfants, qui portèrent chacun deux prénom, un prénom classique de saint et un autre plus original : Catherine Héloïse, Elisabeth Arzélie, Louis Népomucène et Scolastique Josèphe, la benjamine. La famille s'installa ensuite comme cultivateurs à Beaussault, village où les ascendants de Marie Catherine possédaient des terres. C'est là que Scolastique épousa le garde particulier Louis-François Marié le 9 février 1825. Ils eurent dix enfants, dont au moins six meurent en bas âge. Scolastique décéda en 1884 à Gaillefontaine chez son fils Aimable, à l'âge de quatre-vingts ans.


Signature de Scolastique Pavillon lors de son mariage à Beaussault en 1825.
Archives départementales de Seine-Maritime.

Sainte Scolastique ou Scholastique vécut au VIe siècle en Italie. Elle serait la sœur jumelle de Saint Benoît. Elle fonda un monastère féminin selon la règle de Saint-Benoît. Elle est représentée avec son costume de moniale.

Anne d'Autriche et ses fils debout devant la Sainte Trinité, dessin de Philippe de Champaigne, XVIIe siècle. 
Musée de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris. © service photographique de l'école nationale supérieure des beaux-arts 

Retrouvez la généalogie de Scholastique Joseph Pavillon sur Geneanet.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sur le pavé de l'église : histoire d'un enfant trouvé au XVIIIe siècle

Simplice Horus : un abandon à Rouen au XIXe siècle