Onésime : un prénom épicène {Challenge AZ}

Lettrine O Onésime

Direction le village de Lannoy-Cuillère dans l'Oise. Deux enfants du couple Jean-Baptiste Croizé et Marie Angélique Cadot se prénomment Onésime, prénom épicène (utilisé à la fois pour les filles et les garçons) : Onésime Sophie, leur troisième fille, née en 1830 et leur dixième et Baptiste Onésime, leur avant-dernier enfant, né en 1844. 

Saint Onésime

Saint Paul et Onésime
Saint Paul et Onésime dans une prison romaine 
© George du Maurier via Jantoo Cartoons

Onésime est un esclave qui s'enfuit auprès de l'apôtre Paul, emprisonné. Ce dernier le convertit et le baptisa. Il le renvoya auprès de son maître, Philémon, avec une lettre dans laquelle il lui recommandait de le recevoir comme un frère et non comme un esclave.
 
Voici l'histoire résumée de Saint Onésime :

Saint Onésime
Les petits Bollandistes : vies des saints. T. XVII, édition de 1876. 
Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Gallica). 

Tous les saints Onésime listés par Les Petits Bollandistes :


Les Petits Bollandistes

J'ai consulté Les Petits Bollandistes pour trouver l'histoire de ce saint. Le nom de l'ouvrage vient de la société savante jésuite des Bollandistes, créé au XVIIe siècle à Anvers par Jean Bolland. Elle a pour objet l'étude critique de la vie et des écrits des saints catholiques en se basant sur des sources historiques. Les volumes des "Acta sanctorum" commencèrent à être publiés en 1643.

Au milieu du XIXe siècle, l'abbé Paul Guérin entreprend une compilation de ces recherches historiques, s'appuyant également sur d'autres travaux comme ceux de François Giry (La Vie des Saints). Il publie 17 volumes des " Petits Bollandistes : vies des saints" à partir de 1858.

Les petits Bollandistes : vies des saints. T. XVII, édition de 1876. 
Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Gallica). 

Ce dictionnaire des saints écarte un certain nombre de légendes diffusées dans des ouvrages comme la Légende dorée de Voragine (voir mon article de blog à ce sujet). Il est approuvé par l'Eglise et est largement diffusé dans les milieux ecclésiastiques. L'abbé Paul Guérin est fait camérier d'honneur par le pape Léon XIII.

Selon l'historien Arthur Loth, "C'est un ouvrage d'érudition et c'est aussi un livre de lecture ; le savant le consultera avec fruit, le prêtre y méditera, le père en fera le charme des veillées de famille".

Il présente les biographies des saints, leur iconographie, les lieux de conservation des reliques et de pèlerinage, les patronages, l'analyse des écrits, le calendrier des fêtes et le martyrologe romain et devient une référence pour les prêtres et les famille catholiques :

Petits Bollandistes
Général Ambert, article sur l'ouvrage publié dans Le Français du 9 décembre 1881. 
Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Gallica). 

Saint Onésime, le patron des domestiques

Les Petits Bollandistes nous apprennent que Saint Onésime est le patron des serviteurs et des domestiques. 

Les deux servantes image d'Epinal
Extrait d'une gravure d'Epinal représentant l'histoire Les deux servantes.
Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Gallica). 

C'est un métier qu'exercèrent Onésime Sophie et Baptiste Onésime dès leur jeunesse, placés comme domestiques chez des agriculteurs. Leur père, Jean-Baptiste Croizé, était d'ailleurs mentionné comme domestique dans les années 1830. 
Onésime Sophie devient ensuite lingère et couturière et mourut sans être mariée, laissant un enfant naturel de quatre ans. Baptiste Onésime décéda en 1906 à Criquiers, resté journalier et célibataire.


Saint Onésime est fêté le 15 février, d'où le dicton météorologique :
"S'il neige à Saint Onésime, la récolte est à l'abîme."

Sources :
  • Les petits Bollandistes : vies des saints. Volumes numérisés sur Gallica.
  • Arthur Loth, "Bibliographie : Les Petits Bollandistes", L'Observateur français, 12 décembre 1889. Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Retronews).
  • Général Ambert, "Les Petits Bollandistes", Le Français, 9 décembre 1881, p. 4. Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Retronews).

Retrouvez la généalogie d'Onésime Sophie Croizé sur Geneanet.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sur le pavé de l'église : histoire d'un enfant trouvé au XVIIIe siècle

Simplice Horus : un abandon à Rouen au XIXe siècle