Victoire et autres prénoms dans les almanach du XVIIIe siècle {Challenge AZ}

Lettrine V Victoire

Pour la lettre V, j'ai consulté les almanachs du XVIIIe siècle et me suis penchée sur le prénom Victoire.

Sainte Victoire est fêtée le 23 décembre. Voici une gravure d'art populaire qui la représente avec le récit de son martyre :
Gravure imprimée chez Alphonse Picard à Caen. Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, Marseille.
Crédit: Photo (C) RMN-Grand Palais (MuCEM) / Thierry Le Mage.

[Victoire, née à Rome, fut élevée dans la Religion chrétienne ; un jeune Romain, nommé Eugène, demanda Victoire en mariage ; mais elle avait fait vœu de demeurer vierge. Eugène ne put l'obtenir ; pour s'en venger, il dénonce Victoire à l'empereur Dèce, qui persécutait les Chrétiens. Victoire est arrêtée ; elle confesse courageusement qu'elle est chrétienne. Elle fut aussitôt condamnée à mort, et eut la tête tranchée de la main du bourreau ; et accomplit ainsi son martyre le 23 de décembre de l'an de Jésus-Christ.]


Victoire Lefebvre naît le 1er avril 1755 à Riberpré, dans le Pays de Bray. 

Archives départementales de Seine-Maritime.

On retrouve Sainte Victoire sur les calendriers des almanachs de la même époque.
Les grands almanach muraux représentant les événements du règne (couronnement, mariage, festivités...) apparaissent sous Louis XIII, puis sont produits sous Louis XIV pour soutenir la propagande du règne ; ils sont encore imprimés sous Louis XV. Tirés à grande échelle par les imprimeurs parisiens, ils sont conçus pour être affichés sur les murs des intérieurs. Ceux qui sont conservés à la Bibliothèque Nationale de France sont consultables sur Gallica (dans la recherche avancée, recherchez almanach dans le titre, entre 1600 et 1800 et cochez image dans le type de document).


Almanach pour l'Année M D CCL, gravé par Etienne Charpentier. 
Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Gallica).

Cet almanach de 1750 a pour titre "L'Ordre et la marche et les Cérémonies qui ont été observées à la publication de la Paix entre le Roy de France, la Reine de Hongrie, le Roy d'Angleterre et le Roy de Sardaigne, le 12 Février 1749". Ces festivités commémorent le traité d'Aix-la-Chapelle, qui fut signé en mars 1748 pour mettre fin à la guerre de succession d'Autriche.

Voici le détail du calendrier des saints :

Calendrier 1750

Autre almanach publié pendant le règne de Louix XV, l'Almanach royal comprend la liste des membres de la famille royale, un annuaire de l'administration française et un calendrier.

Extrait d'un Almanach royal du XVIIIe siècle. 
Bibliothèque Nationale de France (disponible sur Gallica).


Sources :
  • Audrey Adamczak, "Les almanachs gravés sous Louis XIV : une mise en images des actions remarquables du roi", Littératures classiques 2011/3 (N° 76), p. 63-70 (disponible sur Cairn).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sur le pavé de l'église : histoire d'un enfant trouvé au XVIIIe siècle

Simplice Horus : un abandon à Rouen au XIXe siècle