Visite de l'église Saint-Pierre-ès-Liens de Graval {Sacré Pays de Bray !}

Eglise de Graval

Après l'église Saint-Eloi de Bully, j'ai pu pénétrer dans la petite église paroissiale de Graval à l'occasion  de l'événement "Sacré Pays de Bray !" en août 2020. Je vous propose une visite en compagnie d'une ancêtre qui vécut dans ce village du Pays de Bray dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Carte postale du début du XIXe siècle.
Archives départementales de Seine-Maritime (020Fi_GRAVAL_001).

Eugène Alfred Horus et Hedwige Morin se rencontrèrent dans le village de Graval. Ils travaillaient tous deux, elle comme domestique et lui comme berger, chez l'agriculteur Albert Chevalier. Ils se marièrent le 4 novembre 1874 à Saint-Saire, village situé à 6 kilomètres, et lieu de résidence des parents d'Hedwige. Hedwige était déjà enceinte ; elle accoucha deux mois plus tard d'un enfant mort-né.

Pour s'établir, ils reçurent une donation des parents d'Hedwige. Elle comprenait des meubles, une vache à lait et une génisse. Cette donation devint effective après qu'ils eurent trouvé une maison avec herbage en location. Hedwige, désormais "ménagère", s'occupa de cette petite exploitation. Eugène resta berger, et se mis probablement au service d'agriculteurs de la région ; il n'était par exemple pas présent lors du recensement de 1876.

Eglise de Graval

L'église Saint-Pierre-ès-Lies de Graval fut totalement reconstruite au milieu du XVIIIe siècle avec l'appui des seigneurs de Monsures, sur l'emplacement d'une église précédente qui tombait en ruine. On trouve mention d'une chapelle seigneuriale dans le village depuis 1212. Le nouvel édifice fut bénit le 8 janvier 1748 par le doyen de Neufchâtel Nicolas Larcher. Il fut restauré en 1965 et en 2005 et reçut des vitraux modernes en 1981.

Intérieur de l'église de Graval

Les murs sont en briques ; la voûte en bois prend la forme d'une coque de navire renversée.

Retable de l'église de Graval

Le retable du cœur comprend un tableau représentant le baptême du Christ, d'après le peintre Nicolas Poussin, qui provient de la paroisse d'Auvilliers. De part et d'autre se tiennent deux statues en bois des apôtres saint Pierre et saint Paul.

Sur les murs se trouvent une statue en pierre de la Vierge à l'Enfant datant du XVIe siècle et une statue en bois d'un évêque du XVe siècle, identifié comme saint Fortuné.


Statue d'évêque du XVe s

C'est dans l'église de Graval qu'est baptisé le deuxième enfant d'Eugène et Hedwige, Eugène Alfred Hyacinthe, en 1879.

Eglise de Graval
Sol de l'église de Graval

Au début des années 1880, la famille quitte Graval pour Saint-Martin-l'Hortier, où elle reprend certainement une exploitation en fermage pour élever des bovins.


Sources :

  • Jean-Eugène Decorde, Essai historique et archéologique sur le canton de Neufchâtel, 1848 (disponible sur la Bibliothèque numérique de Lyon). 
  • Michel Coffin, Promenade Géographique Historique Touristique en Pays De Bray.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gâteau des poilus {recette de la Guerre 14-18}

Sur le pavé de l'église : histoire d'un enfant trouvé au XVIIIe siècle

Simplice Horus : un abandon à Rouen au XIXe siècle